Cliquez-ici pour faire un don à Rosie

Adopter un chien

Malheureusement, beaucoup de gens pensent que les chiens et les chiots qui aboutissent dans les organismes venant en aide aux animaux comme Rosie ont des tares génétiques ou des problèmes de comportement. Or, il n'est pas rare que nous recevions des chiens ou des chiots que des gens ont achetés à prix d'or sur l'impulsion du moment et dont ils se défont rapidement, une fois passé le charme de la nouveauté. Souvent, ces gens voient l'animal comme une possession plutôt que comme un membre de la famille et n'ont pas réfléchi très longuement au temps, aux efforts et aux frais que représente un animal.

Processus d'adoption

Les éleveurs n'acceptent pas tous les « retours », si bien qu'une personne souhaitant se défaire de son animal n'a parfois d'autre choix que de s'adresser à un organisme de protection des animaux ou à un organisme qui vient en aide aux chiens comme Rosie, si elle ne peut pas le faire elle-même.

Avant d'accepter un chien ou un chiot, Rosie l'évalue sur les plans de la santé et du comportement, puis confirme sa race. Au besoin, nous rééduquons l'animal et le mettons en adoption seulement lorsqu'il est prêt. Nous nous assurons de lui trouver une famille adaptée à ses besoins et ayant des attentes réalistes quant à l'engagement que représente un chien. Saviez-vous que 25 % de tous les chiens qui aboutissent dans un refuge sont des chiens de race pure?

Par où commencer?

Une fois que votre famille ou vous-même aurez décidé d'adopter un chien, vous devrez d'abord déterminer le type de chien le mieux adapté à vos habitudes de vie. Vous devrez donc décider si vous préférez adopter un chiot ou un chien d'âge adulte, soit plutôt jeune, soit plutôt âgé. Vous devrez aussi vous demander si vous pensez en adopter un seul ou plus d'un.

Vous devez ensuite vous demander si vous avez le temps, l'énergie et l'argent nécessaires pour bien prendre soin d'un chien. Rosie peut vous aider à prendre toutes ces décisions en discutant de tout cela avec vous. Dans tous les cas, Rosie souhaite trouver la famille la mieux adaptée aux besoins du chien et la préparer aux défis qu'elle devra relever. Un chien pour la vie, voilà notre philosophie!

Venez aux cliniques d'adoption

Une clinique d'adoption est la meilleure façon de voir les chiens et les chiots en attente d'adoption. Vous pourrez alors voir plusieurs chiens de première main et parler directement avec les familles d'accueil qui les hébergent temporairement.

Que faire si je ne peux pas aller aux cliniques d'adoption?

Remplissez une demande d'adoption en ligne et on vous téléphonera si nous avons un chien qui correspond à votre profil. Nous pourrons alors prendre les dispositions nécessaires pour que vous rencontriez le chien dans sa famille d'accueil.

Comment fait-on une demande d'adoption?

L'adoption d'un chien ou d'un chiot prend du temps. Si vous venez à une clinique d'adoption, arrivez tôt afin de prendre une décision éclairée et de remplir quelques formulaires. Vous devrez entre autres répondre au questionnaire d'adoption et possiblement signer un contrat (si vous décidez d'adopter un chien le jour même). Vous devrez répondre en ligne à l'un des questionnaires suivants :

Adopter un chien, ça prend beaucoup de temps?

La plupart des chiens de Rosie sont adoptés directement auprès de la famille d'accueil, entre les cliniques d'adoption. L'adoptant éventuel prend rendez-vous avec la famille d'accueil pour voir le chien qui l'intéresse et, dans certains cas, il repart avec son chien le jour même.

Combien est-ce que ça coûte?

Les frais d'adoption sont de 400 $ par chien, mais n'oubliez pas que les dépenses ne s'arrêtent pas là. Après avoir adopté votre chien, vous devrez payer pour sa nourriture, ses soins (visite annuelle chez le vétérinaire et urgences), etc. Nous sommes un organisme de bienfaisance sans but lucratif et les frais d'adoption servent uniquement au bien-être des animaux. Beaucoup de choses sont incluses dans les 400 $.

Comment savoir si mon chien est en bonne santé?

Lorsque Rosie prend un chien ou un chiot sous son aile, elle le fait examiner par un vétérinaire, d'abord pour confirmer son âge et déterminer s'il a été stérilisé, puis pour prendre sa température, le peser et lui examiner les yeux, les oreilles, la gueule et la peau. De plus, on recherchera la présence de parasites et on lui donnera tous les vaccins nécessaires, notamment contre la rage, la maladie de Carré (le « distemper »), etc.

Les chiens et les chiots qui sont aux prises avec un problème de santé connu, par exemple s'ils sont infestés de vers, sont traités et, souvent, ils ne peuvent pas être adoptés tant que le problème n'a pas été réglé. Si l'on fait exception à cette règle, par exemple si le chien souffre d'une infection oculaire, l'adoptant en sera informé et on lui remettra tous les médicaments dont il a besoin. Tous les chiens que Rosie prend sous son aile sont stérilisés s'ils sont âgés de plus de 5 ou 6 mois. Si le chiot est trop jeune pour être stérilisé, un représentant de Rosie vous téléphonera pour prendre rendez-vous avec notre vétérinaire le moment venu, et vous n'aurez rien à payer, les frais de la stérilisation étant inclus dans les 350 $ que vous aurez déjà payés à l'adoption.

Que faire si aucun chien de Rosie ne me convient?

Rosie reçoit constamment de nouveaux chiens. Si vous avez visité le site Web de Rosie à quelques reprises, vous aurez remarqué que notre liste de chiens pour adoption change tout le temps.

Attendez, ce n'est pas tout!!

Rosie offre un avantage de taille : tous les chiens et les chiots qu'elle accepte reçoivent les soins vétérinaires dont ils ont besoin. Rosie s'assure que tous ses protégés sont en bonne santé et fait tous les tests de dépistage voulus. Tous les chiens reçoivent les traitements préventifs requis et, si un chien souffre d'une maladie, il est traité.

Rosie se démarque aussi des autres organismes en faisant stériliser tous ses chiens avant de les placer. De plus, comme chaque chien est hébergé temporairement dans une famille d'accueil, l'adoptant peut parler directement à la famille d'accueil pour en savoir plus long sur le tempérament du chien, ses habitudes, etc. Notre aspirons à ce que chien et maître soient heureux à vie!

Quelques règles...

Vous ne pouvez pas adopter :
  • un chien si vous le laissez tout le temps à l'extérieur;
  • un chiot si vous n'êtes pas à la maison de la journée;
  • un chiot (trop jeune pour être stérilisé) si vous ne consentez pas à le faire stériliser plus tard;
  • un chien si vous vous en servez à des fins médicales ou expérimentales;
  • un chien si vous le maltraitez, physiquement ou autrement.
Nous suggérons :
  • que toute la famille rencontre le chien avant de l'adopter
  • que vous appreniez aux chiots et aux jeunes chiens à rester en cage
  • que vous suiviez des cours d'obéissance avec votre chien
L'adoptant s'engage à...
  • ne pas transférer, vendre ou donner le chien à quelqu'un d'autre ou à un autre organisme
  • retourner le chien à Rosie s'il n'en veut plus ou s'il ne peut plus le garder
ADOPTION ANIMALE ROSIE PEUT REFUSER À QUICONQUE LE DROIT D'ADOPTER UN CHIEN

Fonds Rosie d’aide aux survivants

Pouvez vous nous aider?

Tous les lecteurs assidus d’Adoption animale Rosie ont entendu parler de la quantité de chiens que nous avons réussis à faire adopter cette année. Le mois dernier, certains de nos bénévoles ont dû se rendre à 5 heures de Montréal pour récupérer notre plus grand nombre de chiens, à ce jour, sortant d’un éleveur commercial. Occasionnellement, lorsque nous récupérons des chiens venant de l’extérieur du Québec, nous nous faisons demander : pourquoi aider les chiens de l’extérieur et non nous concentrer sur les chiens dits « locaux », puisque, comme vous le savez tous, Québec a une très mauvaise réputation internationale au sujet des éleveurs commerciaux. Et bien, le 18 mai dernier, nous avons eu la chance de libérer 20 chiens, 4 lapins et 2 chats d’un de ces éleveurs. Nous avons pris tous ce dont nous avions l’autorisation : des 20 chiens, 10 sont allés dans un autre refuge de notre région et nous en avons gardé 10. Au même moment, nous avons libéré 4 chiens d’un autre éleveur commercial et avons dû accepter des chiens qui allaient être abandonnés par leur maître pour différentes raisons. Nous nous sommes donc retrouvés avec 21 chiens adultes, incluant une femelle qui a eu 8 chiots dernièrement, presque tous placés dans nos familles d’accueil ! Bien au-delà de notre capacité : effectivement ! Plus que nous aimerions le faire ? Absolument pas, mais… Je défie quiconque de regarder ces animaux dans les yeux et de choisir lesquels auront droit à une vraie nouvelle vie paisible et lesquels nous devrons abandonner à leur triste sort ! Je défie quiconque de regarder ces animaux dans les yeux et de choisir lesquels auront droit à une vraie nouvelle vie paisible et lesquels nous devrons abandonner à leur triste sort ! Nous demandons souvent aux éleveurs de nous laisser un plus grand nombre de chiens que leur offre initial afin d’améliorer leur vie. Les chats et les lapins ont, quant à eux, été placés dans des refuges spécialisés de la région. Et les chiens, oui, les chiens, tous les 20, sont passés par toutes les émotions : crainte, peur, désespoir et, enfin, espoir, durant ce long trajet. Une balade en auto qui leur était totalement inconnue avant, mais un trajet vers la liberté et une nouvelle vraie vie que nous nous promettons de leur trouver ! Tous les chiens doivent être stérilisés, recevoir leurs vaccins et se faire vermifuger. Les éleveurs ont toujours plus de femelles que de mâles et les stérilisations pour femelles, surtout après avoir produit des tas de chiots, sont toujours plus coûteuses que de faire castrer des mâles. Pour la grande majorité d’entre eux, il faut aussi une chirurgie dentaire, pouvant être simplement pour le détartrage des dents, mais aussi souvent pour des extractions. Il y a aussi les otites nécessitant des médicaments, des antibiotiques ou encore des antidouleurs après les chirurgies… la liste s’allonge et ça, pour ceux qui nous arrivent en relativement bonne santé !!! Il ne faut pas oublier les tests de laboratoire pour connaître exactement l’état de santé de chacun d’eux pour savoir comment les traiter. Qu’il suffise de penser à Bella, le Shih Tzu, qui nous est arrivée avec une pierre à la vessie de la grosseur d’une grosse cerise, elle y prenait d’ailleurs tout l’espace ! Vous pensez peut-être que nous exagérons, mais ce chien pesait 15 lbs et NON 200 lbs ! Elle a dû subir deux chirurgies et être maintenue aux soins intensifs, mais elle s’en est sortie (même si nous avons craint le pire !). Aussi, pour l’un des Bichons, nous avons dû défrayer les coûts d’un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie parce qu’elle avait des problèmes de vision. Elisa (le Poméranien) faisait, quant à elle, une pneumonie et avait la trachée affaissée. Florentine, le caniche croisé, avait un souffle au cœur, qui a été découvert après la prise de radiographies. Deux des chiennes Yorkies, Didi et Lillie, ont vu leur mâchoire être fracturée au moment où on devait leur extraire des dents cariées, même avec maintes précautions. Il semble qu’il y ait des liens familiaux entre elles, ce qui indiquerait des problèmes génétiques. Cependant, leur condition de vie peut facilement expliquer la raison pour laquelle elles sont petites, avec des os si fragiles qu’elles ne peuvent soutenir l’extraction d’une dent ! Tous ces chiens reprennent maintenant leur force dans des familles d’accueil, et ce, dans l’attente d’un vrai foyer aimant et permanent ! Je me rappelle avoir déjà lu que des bébés, placés dans des orphelinats, ne pleurent presque jamais. N’ont-ils pas des besoins comme tous les autres bébés ? Ne ressentent-ils pas la peur, l’inconfort ou la faim ? La réponse est positive à toutes ces questions. Ils ne pleurent tout simplement pas parce qu’ils savent que s’ils le font, ils n’auront pas une figure rassurante et aimante pour les consoler. La vie d’un chien chez un éleveur commercial porte le même manque de consolation et amour familial. Nos chiens tant aimés, placés dans une situation semblable grimaceraient, lutteraient, japperaient et gémiraient pour demander de l’aide ; eux ne le font pas… ils sont résignés à leur pauvre sort. Ces chiens sont les meilleurs patients pour les vétérinaires… ils subissent leur examen sans regimber. Ils ont malheureusement l’habitude d’endurer et ils l’acceptent, parce qu’ils ne peuvent espérer mieux… jusqu’à leur libération ! Ces chiens ne connaissent pas leur avenir et peuvent l’appréhender, mais pas nous ! Nous savons que nous leur trouverons une vraie bonne famille où ils pourront s’épanouir en toute quiétude, et ce, pour le reste de leur vie. Des gâteries, des marches, des jouets et de l’affection les attendent pour le reste de leur vie. Eux l’ignorent, mais nous, nous savons ! Nous avons pu maintenir le prix de nos adoptions à un prix minime de 350 $, et ce, depuis de nombreuses années. Nous devons malheureusement maintenant les majorer à 400 $. Malgré les rabais consentis par nos vétérinaires, le prix des soins requis pour ces chiens est toujours bien au-delà du prix demandé aux familles qui les adoptent. Ce récent arrivage nous a amené 21 chiens qui sont devenus 21 chiens et 8 chiots. La facture vétérinaire, dépasse maintenant les 1 200 $ par chien. Savions-nous que ce montant allait être aussi élevé… nous nous en doutions bien-sûr ! Aurions-nous reculé devant ces coûts ? Absolument pas ! Aidez-nous à ne pas avoir à dire non à ces pauvres têtes malheureuses et à leur dire : oui, vous venez avec nous et nous vous soignerons avant de vous trouver un vrai foyer aimant et permanent ! Comme vous l’avez probablement lu sur notre page Facebook, il y a 2 ans, Lilah Rose nous est arrivée d’un éleveur commercial avec une myriade de problèmes de santé. Au début, elle restait cachée dans le fond de sa cage, figée par la peur. Quand nous lisons ce qu’elle est devenue et la belle vie qu’elle a maintenant, cela nous inspire à continuer notre mission. Nous croyons que, malgré leurs origines, lorsque traités décemment, ils deviennent des chiens normaux, affectueux et heureux. Le 1er juillet arrive malheureusement à grands pas et avec tous les déménagements à venir, nous savons que nous serons submergés par tous ces animaux abandonnés, souvent seuls dans des logements vides, à la fourrière et encore plus simplement, tout simplement abandonnés dans la rue par leurs maîtres ! Pensez à nous et donnez ce que vous pouvez. Nous désirons continuer à poursuivre notre mission, tant chez les éleveurs commerciaux que pour les animaux abandonnés. Nous apprécions vos dons, peu importe le montant, bien plus que vous pouvez vous l’imaginer. Nous vous en remercions à l’avance !

Prochain événement

Restez à l'écoute pour nos événements à venir

Communiqué de Rosie

Aucune clinique
de cédulée
pour le moment.